Une once de Bretagne en compagnie de Tugdual Le Levrier

Tugdual Le Levrier, mon aïeul à la 10ème génération, est né le 27 juin 1694 à Ploumagoar.

De son mariage, en 1715 à Plouisy, avec Françoise Le Guen, naîtront 7 enfants. Un seul survivra. Les 6 autres enfants, tous morts en bas-âge, ne seront pas inhumés au cimetière mais bel et bien à l’intérieur d’églises.

Acte d’inhumation de « Janne Le Lepvrier » – Archives départementales des Côtes d’Armor, Ploumagoar, 1716

L’inhumation à l’intérieur des églises était possible moyennant finance, le prix s’élevant à mesure que l’on s’approchait du chœur. Elle se faisait sous les dalles de l’église. On marchait littéralement sur les cadavres.

Pour des raisons de salubrité (odeur et maladie), l’édit de 1776 interdit cette pratique.

Pour en savoir plus...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s