4

Bilan du Challenge AZ 2016

J’ai longtemps hésité à participer au ChallengeAZ de cette année : changement de boulot et concours au mois de mai me faisaient craindre un manque de temps. Finalement le manque de temps est arrivé à cause des intempéries qui ont rallongées sérieusement mes journées et réduit à néant ma maigre avance dans le challenge…
Je suis plutôt fière d’avoir réussi à aller quasiment jusqu’au bout : il ne m’a finalement manqué que 5 articles (les lettres T, U, W, X et Z) pour y arriver, mais passé mi-juillet j’ai abandonné l’idée de les écrire…
Vu mon amour des histoires judiciaires, j’ai particulièrement aimé rédiger les articles H comme Le Havre et V comme Vouziers retraçant le parcours juridique de mon aïeul Pierre Marie Le Goff.
J’ai également aimé faire des hommages à certains de mes aïeux via les articles D comme Dortmund, F comme Fort-de-France et Y comme Yerres. Et enfin pouvoir faire un clin d’oeil à mon ancien travail aux archives municipales avec B comme Boulogne-Billancourt.
Merci aux lecteurs de ces articles (et encore plus à ceux qui les ont commentés ☺ ) ainsi qu’a ceux qui les ont diffusés. Merci également à tous ceux qui m’ont encouragé à tenir le coup cette année, notamment à mes parents qui sont de fidèles lecteurs.
Pour ma part je n’ai que très peu lu vos proses pour le moment, j’espère trouver le temps de le faire cet été …
3

S comme Saint-Maur-des-Fossés

Saint-Maur est tout comme Évreux (voir E comme Évreux), une ville de référence pour mon histoire familiale. C’est la ville où mes branches paternelles se sont rencontrées. Une partie de ma famille paternelle y habite encore ou à proximité.

Pour moi Saint-Maur est surtout synonyme du 14.

Le 14 (14 avenue Galilée) c’est la maison où 4 générations de ma famille Schneider a vécu. Je n’ai pas encore réussi à définir la date où ma famille a acheté le terrain mais je l’estime entre 1900 et 1907.

C’est Victor Gabriel qui a construit cette maison avec l’aide de ses fils dont mon grand-père René. La maison a connu des changements au fil du temps. La construction du garage a lieu en 1930 (source archives municipales de Saint-Maur-des-Fossés)

Du temps de la naissance de mes oncles et tantes, mes grands-parents (René Schneider et Germaine Nicollet) logeaient au rez-de-jardin et mes arrière-grands-parents (Victor Gabriel Schneider et Philomène Boulanger) au rez-de-chaussée. Certains de mes oncles et tantes logeaient également au rez-de-chaussée ainsi que dans une partie du grenier.

Si vous savez compter, cela ne fait que 3 générations. Eh oui c’est là-bas que mes parents ont vécu les premiers mois de leur mariage. Lorsqu’ils ont déménagé mon frère était déjà présent dans le ventre de ma mère :P.

Dans les années 70, mon grand-père étant malade, la maison a été vendue. Je ne l’ai donc jamais connu, du moins à l’intérieur car à chaque fois que je vais à Saint-Maur, le passage devant le 14 est obligatoire…

Je vous propose de découvrir une reconstitution 3D de la maison telle que mon père l’a connu (réalisation Georges Schneider) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.