Kilomètres parcourus par mes Schneider

A partir d’août 1828, mes Schneider, comme d’autres armuriers qui travaillaient à la Manufacture du Klingenthal, entreprennent leur voyage depuis le Klingenthal vers Châtellerault.

Pour leurs frais, le gouvernement leur donne des indemnités. Elles comportent le défraiement des frais de voyage auquel s’ajoute une indemnité de déplacement : pour un compagnon marié et père de deux enfants par exemple, 8 francs Germinal par étape et 150 francs au titre du déplacement, le transport de leurs outils étant également aux frais de l’Etat.

A l’époque, il n’y a que la diligence comme mode de transport. Les étapes sont Wasselonne, Nancy, Troyes, Sens, Orléans, Blois, Amboise, Sainte-Maure-de-Touraine pour arriver à Châtellerault. Ce trajet fait environ 600km à vol d’oiseau. Cela devait être éreintant.

Carte des étapes de la diligence pour faire le trajet du Klingenthal à Châtellerault

Dans les archives communales de Boersch, commune qui abritait la manufacture du Klingenthal, on peut retrouver des passeports pour l’intérieur concernant les armuriers et j’y ai retrouvé 2 des miens. Ces passeports étaient nécessaires pour se déplacer sur le territoire français.

Quand je dis passeport, il faut plutôt dire la souche des passeports. On retrouve parfois des passeports lorsque ceux-ci sont renouvelés mais on retrouve surtout les souches dans les archives. Sur ces souches, on peut trouver quelques informations intéressantes. En effet, en plus de l’état civil de la personne, on y trouve sa description physique, où elle se rend et parfois la raison de son voyage.

J’ai retrouvé un passeport pour Jean Schneider qui s’est rendu à Châtellerault à l’été 1853.

Archives départementales du Bas-Rhin, Dépôt des Archives communales de Boersch, 8E52/85

Ce dernier se mariera à Châtellerault le 19 juillet 1856 avec Elise Charles.

Et un autre pour Louis Schneider qui s’est rendu à Châtellerault en juin 1853, il avait pour cela une autorisation délivrée par le Général commandant la subdivision de la 6ème division militaire.

Archives départementales du Bas-Rhin, Dépôt des Archives communales de Boersch, 8E52/85

Ce dernier se mariera à Châtellerault le 21 août 1858 avec Thérèse Fischer.

Pour en savoir plus sur les passeports à l’intérieur, https://ig.hypotheses.org/2246

Sources :
« Ces armuriers venus d’ailleurs », Revue d’histoire du Pays Châtelleraudais, publication du centre châtelleraudais d’histoire et d’archives, n°22 de décembre 2011

Capitaine Clautrier, Historique de la Manufacture impériale d’armes de Châtellerault, 1895, volume 1

Frédéric Koritké, Die Ehemalige königliche « Manufacture d’armes blanches » zu Klingenthal : und ihre Beziehungen zu den Walfenfabriken zu Solingen, Châtellerault und Saint-Étienne-Unieux, Studie von Fr. Koritké. Mit erläuternden Holzschnitten von Ch. Greyenbühl (préface de Robert Redslob), Impr. des Dernières nouvelles de Strasbourg, Strasbourg, 1954, 64 p.

2 réflexions sur “Kilomètres parcourus par mes Schneider

  1. Bonjour Jenny,

    J’arrive sur ton billet grâce à la mention que tu fais du miens : je n’ai donc pas lu les précédents épisodes…
    Je vais donc prendre ton challenge AàZ du début pour savoir pourquoi les Schneider quittent l’Alsace pour Chatellerault et pourquoi cette ville en particulier.

    Concernant les déplacements : es-tu sûre qu’ils l’ont faire en diligence et pas à pied ?
    Tu pourras éventuellement retrouver leur passage dans les registres de visas des villes du trajet que tu supposes : cependant, je ne sais pas si les voyageurs en diligence faisaient viser leurs passeports ou s’ils se passaient de cette formalité.

    A Nancy et Orléans, il n’y a pas de registres de visas à ma connaissance. A Troyes, en revanche, de tels registres existent pour la période 1836-1841 au moins.

    Bonnes recherches !

    J’aime

    • Bonjour Johanna,
      Non je ne suis pas entièrement sûre qu’ils sont venus en diligence mais c’est fort probable vu qu’ils avaient leurs outils à charier.
      Merci pour ces renseignements, encore une foule de recherches à faire 😁

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s