Éducation religieuse à Châtellerault

Lors de mes lectures d’inventaires après décès mais aussi dans les répertoires des notaires, j’ai découvert que certains de mes ancêtres et collatéraux Schneider avaient suivi une éducation religieuse et non publique.

Dans l’inventaire après décès de Séraphin, dans la liste des dettes dues (voir Dettes de Séraphin et Honorine), on apprend que Camille Léon, le dernier de la fratrie, est à l’école des Frères de l’Instruction Chrétienne. Séraphin leur doit soixante cinq francs relatifs à environ 7 mois d’école. Par la suite, Camille ne poursuivra pas sa vie religieuse, il travaillera en tant qu’armurier puis en tant que tailleur d’habits.

Louis-Marie Grignion de Montfort, fondateur des Frères Saint-Gabriel, en compagnie d’un des premiers frères (xixe siècle).

Dans l’inventaires après décès de François Antoine Betterman, époux de Françoise Schneider, on apprend que leur fils Joseph François suit également ses études à l’école des Frères de l’Instruction Chrétienne. Le mois d’école coût neuf francs cinq centimes.
Je retrouve François Antoine en tant que prêtre en 1884, dans les répertoires de Maitre Estevanne, puis en 1887, en tant que prêtre vicaire de Saint-Jacques, dans ceux de Maitre Lasserée.

Sa demi-sœur Augustine, née du premier mariage de François Antoine, est quant à elle, religieuse des Filles de la Croix, originaires de la Puye..

Le seize octobre mil huit cent cinquante huit, Melle Bettermannn a été admise au noviciat chez les dames de la Puye et il a été payé pour cela douze cents francs de dot.


Sur le site des frères de Saint-Gabriel, on y retrouve leurs sources éducatives, notamment leur méthode d’écriture, composée en 1845 par le F. François-Régis, un frère du pensionnat Saint-Gabriel de Châtellerault.


Sources aux archives départementales de la Vienne :
Minute passée devant Maitre Champigny Barthélémy, en résidence à Châtellerault :
4E46 223 – Minute en date du 11 juillet 1862 : Inventaire après décès de François Antoine Bettermann
Minute passée devant Maitre Paul Emile Chasteau, en résidence à Châtellerault :
4E18 333 – Minute en date 14 mars 1863 : Inventaire après décès de Schneider Séraphin
Répertoire de notaires :
4E46 480 – Répertoire de Maitre Estevanne Alfred : 14 avril 1867, Notoriété pour Bettermann Augustine, religieuse des files de la Croix après son décès
4E46 484 – Répertoire de Maitre Estevanne Alfred : 31 mars 1884, Mainlevée de Bettermann François Joseph, prêtre à Châtellerault à Auguste Quérot, propriétaire cultivateur.
4E46 484 – Répertoire de Maitre Lasseré Georges Victor : 11 août 1887, Prorogation de délai par Bettermann François Joseph, prêtre vicaire de St Jacques demeurant à Châtellerault au profit de Jean Doucet propriétaire cultivateur.


L’école privée dans le Chatelleraudais et ses défenseurs (1900-1939), Jacques Bouquet – Centre Châtelleraudais d’Histoire et d’Archives (CCHA)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s