Victor Gabriel : ce petit délinquant…

Schneider_VictorGabriel

Victor Gabriel Schneider (1875-1956)                 collection personnelle

Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé, mais j’adore les fonds de justice. Je trouve ces fonds extrêmement riches et, contrairement à d’autres documents d’archives, ils concernent absolument tous les niveaux sociaux.

C’est pourquoi lorsque j’ai découvert sur le recrutement militaire de mon arrière-grand-père plusieurs jugements cela m’a extasié.

Victor Gabriel Schneider est le fils de Victor et de Marie Jeanne Laminette. Il est né le 3 avril 1875 à Paris 18e.

Il sera plombier, couvreur et zingueur durant sa vie.

Il se marie le 13 octobre 1906 à Ernée (Mayenne) avec Philomène Clémentine Renée Boulanger, ils auront 4 fils :

Il vivra à partir de 1910 et cela jusqu’à sa mort le 14 janvier 1956 au 14 avenue Galilée à Saint-Maur-des-Fossés.

 

Victor Gabriel a ses premiers démêlés avec la justice le 16 octobre 1891. Il a 16 ans. Lors de la découverte de la cause du jugement j’ai failli explosé de rire…

Le jugement a lieu à la 10ème Chambre du Tribunal Correctionnel de la Seine le 17 novembre 1891.

Archives de Paris – D1U6 409

 

Transcription partielle :

C.D : Schneider Victor Gabriel, 16 ans, plombier né à Paris 18eme arrondissement, le 3 avril 1875 fils de Victor et Marie Jeanne Laminette, demeurant à Paris, rue Sainte Marie n°5
C.D : Issaurat Alfred Auguste, 14 ans vaneur né au Parc St Maur le 22 décembre 1876, fils de Albert Louis et de Aurore Amélie Adelina Dherber, demeurant à Paris rue [Ramerf] n°35
Civilement responsable : Schneider Victor demeurant à Paris, rue Ste Marie.. Défaillant
Civilement Responsable : Issaurat Albert 44 ans, employé, demeurant à Paris rue [Ramerf] n°35

Outragerie – Tapage
le 16 octobre 1891 à Paris, Schneider Victor Gabriel et Issaurat Alfred ont outragé par paroles des agents dépositaires de la force publique dans l’exercice et à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions en criant : « Voila les vaches, morts aux vaches » ce après constitue le délit prévu et puni par l’article 224 du Code pénal […] Attendu enfin que Schneider et Issaurat pères ont manqué de surveillance à l’égard de leurs enfants mineurs demeurant avec, qu’il y a lieu en conséquence de les en déclarer civilement responsable […] condamne Schneider Victor Gabriel et Issaurat Alfred Auguste, chacun et solidairement à 16 francs d’amende et condamne en outre solidairement avec Schneider Victor et Issaurat Albert ces deux derniers comme civilement responsable seulement aux dépenses liquidés à la somme de 11 francs 25 centimes + 2 francs pour droits de poste

Il aura six autres jugements entre 1892 et 1909 dont le port d’un couteau à ressort hors de son domicile, le vol d’une certaine quantité de chaussures ou encore d’un lingot d’étain, rien de bien méchant ni de très grave …

 

Advertisements

Une réflexion sur “Victor Gabriel : ce petit délinquant…

  1. Pingback: P comme Paris |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s